Ixtapa

 

Ixtapa fait partie de l’État de Guerrero, au sud-ouest du Mexique. Au loin les montagnes de la Sierra Madre se dessinent sur le ciel mexicain; la Bahía de La Puerta, quant à elle, avec son archipel, repose devant les plages sablonneuses et les criques sinueuses bordant Ixtapa, ville tropicale sur le Pacifique. Cactus, bananiers et palmiers ponctuent de leur verdure la station balnéaire.

La station balnéaire d’Ixtapa baigne son littoral vallonné dans les eaux turquoises du Pacifique tout en s’adossant à des collines arborant une végétation luxuriante, contreforts de la Sierra Madre del Sur. Les plongeurs de tout acabit se retrouvent ici dans ce que la côte Pacifique a de meilleur à leur offrir: des sites sous-marins merveilleux, des baies coralliennes, des îlots rocheux.

Arrosée par des eaux chaudes et réputée pour son climat, la paradisiaque Costa Dorada, la « côte dorée » tient son nom espagnol du sable doré qui l’épouse sur des kilomètres. Le nom nahuatl d’Ixtapa signifie, pour sa part, « lieu blanc », en référence à ses plages blanches. Comme cela est souvent arrivé ailleurs, que l’on pense par exemple à n’importe quelle Coco Beach de la terre, c’est après avoir planté des rangées de cocotiers le long de son littoral qu’Ixtapa a vu ses premiers touristes arriver. Du petit village de pêcheurs qu’il était, Ixtapa s’est transformé en station balnéaire dès 1971, un premier hôtel y ayant été construit le long de son front de mer de près de cinq kilomètres qui donne sur la Playa del Palmar. Depuis, cette grande avenue a été prise d’assaut par plusieurs autres établissements hôteliers luxueux, de grands magasins et des discothèques.

Aménagé dans une réserve faunique, le club de golf d’Ixtapa s’avère un des plus beaux du Mexique; Marina Ixtapa compte également un très joli terrain de golf. Si elle fait partie des villes touristiques pensées et organisées pour le tourisme, créatures de l’organisme FONATUR, qui a développé Cancún et Huatulco, la station balnéaire d’Ixtapa conserve un tant soit peu son charme mexicain. De toute façon, elle plaît à tous ceux et celles qui se donnent la peine de la sillonner, malgré ses points d’intérêt peu nombreux, mis à part les centres commerciaux et les restaurants qui offrent une ambiance locale.

Les visiteurs vont souvent d’un hôtel à l’autre le long des plages, jouissant du cadre exotique différent de chaque établissement, avec ses propres bars, terrasses ou boutiques. Ne manquez pas le bateau ! Il se rend à l’Isla Ixtapa, où une fabuleuse faune aquatique s’ébat. Si vous êtes en couple ou si vous recherchez le calme de la nature, la Playa Quietas vous comblera par sa beauté. Vous voulez vous offrir un beau coucher de soleil sur le Pacifique ? Installez-vous sur la Playa Troncones ou montez à bord d’un trimaran.

 

Plusieurs rues piétonnes commerçantes s’alignent près de la zone hôtelière. Vous y trouverez près de 400 boutiques et magasins ! Si vous avez encore de l’énergie à dépenser après avoir passé la journée à la plage et dans les commerces, vous ne serez jamais en reste à Ixtapa : plusieurs discothèques et bars vous ouvrent leurs portes.