Santa Clara et Cayo Santa Maria

A Santa Clara, la capitale, on établit immédiatement le lien historique avec le guérillero emblématique, au point qu’on la surnomme « la ville du Che ».

Elle accueille de nos jours des centaines de visiteurs qui veulent découvrir le Mémorial Ernesto Che Guevara, où sont conservés sa dépouille et celles des compagnons de son aventure bolivienne. Cette province, qui occupe le centre géographique du pays, compte bien d’autres merveilles.

 

C’est dans cette région que se situe Cayo Santa María, surnommée « la Rose Blanche des Jardins du Roi », aux splendides plages de sable blanc et d’une finesse inouïe, aux eaux limpides, paisibles et transparentes dont les fonds – où abondent les formations coralliennes et une grande diversité d’espèces sous-marines – invitent à la pratique de la plongée et de la photographie sous-marine.

Dans l’environnement même de l’archipel des petites îles situé au nord de Villa Clara, les amoureux de l’écotourisme et de l’archéologie trouveront également de quoi les satisfaire. Au départ de cette région, des excursions sont organisées vers le phare Caimán Grande à proximité et l’hôtel flottant San Pascual, véritable relique de l’industrie navale.

Pour compléter les nombreux attraits de la région, la ville de San Juan de los Remedios, dite la huitième ville, dont le Quartier Historique est classé Monument National, et Santa Clara, la capitale provinciale, riche en histoire, culture et hospitalité.
La présence d’une partie de la chaîne montagneuse de l’Escambray sur le territoire fait de Villa Clara l’une des destinations cubaines qui offre les meilleures conditions pour attirer les amoureux du tourisme naturel. L’existence au nord-est de la province des célèbres thermes et bains médicinaux minéraux de Elguea permettent aux curieux d’améliorer leur qualité de vie.