Cayo Largo!

Cayo Largo est une île de villégiature sur laquelle il n’y a qu’un seul village, le pueblo Isla del Sol. L’île ne compte pas de résidents permanents. Les Cubains présents sur l’île demeurent tous au village et sont affectés directement ou indirectement au service de la clientèle touristique.

 

Cayo Largo n’est pas un endroit où il y a de l’action, où on se rend pour faire du magasinage ou pour sortir dans les bars et les discothèques. Par contre, c’est une destination idéale pour les voyageurs qui recherchent le calme et qui aiment profiter de la mer et se promener sur des plages quasi désertes.

L’île possède une route principale asphaltée qui part du pueblo Isla del Sol au nord et qui passe par l’aéroport pour se rendre jusqu’aux hôtels situés sur la côte sud. Quelques routes secondaires, pour la plupart en sable, sillonnent aussi l’île.

On peut réserver un taxi 24 heures sur 24 à partir de la réception des hôtels (environ 1 CUC par kilomètre parcouru) pour se rendre au pueblo, à un autre hôtel ou à une plage éloignée.

En produisant son passeport ainsi qu’un permis de conduire, il est aussi possible de louer un jeep dans les centres de location situés dans les hôtels.

Les plages qui s’étendent sur environ 20 km sur le côté sud de l’île sont parmi les plus belles des Caraïbes. Le sable est blanc et très fin et la mer, aux eaux incroyablement limpides, décline toutes les variations possibles sur la couleur aqua.

Les plages (d’ouest en est):

  • Playa Sirena
  • Playa Paraiso
  • Punta Mal Tiempo
  • Playa Lindamar (sur laquelle sont situés les hôtels)
  • Playa Blanca
  • Playa Los Cocos
  • Playa Tortugas

Il y a aussi une plage beaucoup moins fréquentée du côté nord de l’île, la Playa Luna.

On retrouve au pueblo :

  • La Casa Museo, un petit musée où on peut voir entre autres des photos consacrées à l’ouragan Michelle qui a dévasté l’île en novembre 2001. Le coût d’entrée est de 1 peso convertible par personne.
  • La Granga Las Tortugas, une ferme de tortues où sont rapportés pour y être incubés pendant 2 mois des centaines d’oeufs de tortues qui sont recueillis chaque année sur les plages les plus vulnérables de l’île. Après l’éclosion des oeufs, les bébés tortues sont gardés un certain temps dans des bassins avant d’être remis à la mer. Le coût d’entrée est de 1 peso convertible par personne.
  • Le El Torreon, un restaurant de fruits de mer.
  • Une discothèque.
  • Un magasin de cigare qui n’a rien à envier à ce que l’on trouve dans les grandes villes cubaines au niveau de la quantité et de la qualité des cigares. On y trouve même un fumoir.

Sur la route entre les hôtels Sol Pelicano et Villa Lindamar, on peut visiter la Torre de la Vid, une pépinière qui dessert l’ensemble des hôtels de l’île. On peut y admirer les différentes espèces de fleurs et de plantes qui poussent à Cuba. Vous pourrez vous y procurer de l’aloes frais, idéal pour soulager les coups de soleil. Les employées se feront un plaisir de vous présenter le crocodile et l’iguane qui leur servent d’animaux de compagnie.

Il est possible d’acheter de votre voyagiste ou de son représentant à Cayo Largo des excursions à destination de La Habana, Pinar del Rio, Cienfuegos, Trinidad ou Nueva Gerona (Isla Juventud).

Veuillez noter que même si le naturisme est officiellement interdit, il est toléré sur la plupart des plages. Bien entendu, il faut éviter les plages situées devant les hôtels (sauf dans les endroits désignés à cet effet) et la Playa Sirena. Une navette gratuite(petit train sur roues) dessert plusieurs fois par jour les plages Paraiso et Sirena.

Il y a deux discothèques sur l’île. Une est située au village et l’autre, dans l’ancien hotel Villa Iguana qui a été partiellement détruit par l’Ouragan Michelle. Cette dernière comporte une piste de danse, un karaoké, des allées de bowling et un bar. Le prix est de 2 pesos convertibles, comprenant le transport de l’hôtel à la discothèque, l’entrée et le retour. C’est une excellente façon de faire plus ample connaissance avec le personnel cubain en dehors du cadre de leur travail.

Je suis atteinte de Cayolargomania et vous?