Jamaïque, Montego Bay et Négril

En s’approchant des côtes jamaïcaines une aura particulière vous enveloppe. Un autre monde semble se cacher derrière l’épaisse couverture végétale qui s’étend de tout bord tout côté au milieu des eaux. Cette aura explose d’un coup à la vue des grandes montagnes qui, jadis, ont jailli des profondeurs pour former ce paradis tropical.

La vie explose ici, non seulement sous forme de biodiversité, mais également sous sa forme humaine et culturelle. Terre d’exil où tous semblent être passés, la Jamaïque a d’abord été colonisée par les Espagnols et ensuite par les Britanniques. Aujourd’hui le peuplement de la Jamaïque est aujourd’hui originaire à 95% de l’Afrique, d’où sont parvenus des centaines de milliers d’esclaves. Le peuple noir étend des racines aussi profondes que celles des énormes essences tropicales encore présentes.

Montego Bay

Cette baie en forme de demi-lune est vaste et bordée de quelques-unes des plus belles plages de l’île. Les collines contre lesquelles elle s’adosse offrent d’éblouissants panoramas sur la ville et la baie qui s’étendent à leur pied. Enfin, la pléthore d’attraits touristiques qui envahissent la ville et les environs n’empêchent nullement les voyageurs curieux et indépendants de faire mille et une découvertes intéressantes.

Negril Sous presque tous ses aspects, Negril possède toute la chaleur d’une petite ville : il est facile d’y marcher et de s’y déplacer à vélo, et il est pour ainsi dire impossible de s’y égarer à moins de vraiment le vouloir. Negril est d’abord et avant tout une ville ouverte et libre, et sa plage comme ses falaises constituent des attraits en soi. On s’y rend donc pour se baigner, pour se faire bronzer, pour manger et, pour ceux que cela intéresse, se livrer à des bacchanales monstres le soir venu.

La côte sud-ouest La côte sud-ouest demeure pour l’instant votre meilleure chance de découvrir un coin de Jamaïque ayant conservé sa désinvolture et son charme naturel.Kingston Kingston est un centre majeur des Antilles en ce qui a trait aux arts, à la musique, au théâtre, au commerce et aux sports. Ses théâtres, ses galeries d’art, ses musées et ses manifestations culturelles en général sont d’envergure, nombreux et souvent peu coûteux. Ses restaurants sont parmi les meilleurs de l’île et présentent une variété étonnante. Les points d’intérêt y sont multiples, qu’il s’agisse de la vie nocturne flamboyante, des plages, des jardins, des grandes maisons de plantation ou de son parc d’attractions.

Port Antonio Le Port Antonio mérite sans réserve le qualificatif d’un des plus beaux ports du monde, et le titre incontesté du plus beau port de la Jamaïque. Ce havre caribéen jumelle en fait deux ports, respectivement à l’est et à l’ouest d’une péninsule centrale, au pied même des verdoyantes et luxuriantes Blue Mountains, et la petite ville qu’il honore de sa présence exsude une grâce nonchalante, telle une déesse habituée à sa beauté indicible.